Se reconvertir en 2019 ? Les atouts des franchises

par | 17 Jan 2019

L’emploi à vie a du plomb dans l’aile ! C’est ce qu’attestent les résultats d’un sondage Odoxa (2018). Selon ce sondage, une très large majorité des français pense qu’il est bon de changer de métier.  C’est votre cas ?  On à la solution pour vous !

Il fut un temps où les carrières se déroulaient de bout en bout dans la même entreprise, sur le même métier, de l’apprentissage à la retraite. Aujourd’hui, ce temps est révolu. Les français l’ont bien compris et l’acceptent même plutôt favorablement. C’est ce qu’il ressort de ce fameux sondage. Dans le détail, l’étude révèle qu’une très large majorité pense qu’il est bon de changer de métier au moins une fois dans sa carrière. Ainsi, 85% des sondés se déclarent favorables à la reconversion professionnelle. Ce changement est assimilé à une opportunité, plutôt qu’à une contrainte liée à un contexte de chômage élevé. Cette opinion est très largement partagée quel que soit l’âge (87% des moins de 25 ans, 86% des 65 ans et+) et quel que soit la catégorie professionnelle (86% des CSP+ jugent positivement ce changement et c’est le cas de 83% des CSP-).

50 % ont déjà sauté le pas

Si l’idée du changement de carrière séduit massivement, elle ne reste pas lettre morte chez les français. La preuve : 50% des actifs auraient déjà changé de métier au moins une fois (dont 60% des 50-64 ans). L’autre moitié de la population est deux fois plus tentée par l’opportunité (32% des actifs pourraient « changer de métier sans que l’occasion ne se soit pour le moment présentée») que réservée (17% des actifs affirment qu’ils ne pourraient pas changer de métier).

Et l’on peut changer de métier à tout âge, c’est du moins ce que considèrent les deux tiers des français. C’est le cas de 69% des 65 ans et+ et de 71% des 35-49 ans. Ceci étant, se reconvertir n’est pas toujours simple ! 67% des sondés estiment ainsi que changer de métier est quelque chose de difficile. Parmi ces avis, ce sont les femmes qui attestent le plus de la difficulté (74% contre 60% chez les hommes). Aux yeux des français, les raisons liées à la formation constituent le principal frein à la reconversion. Ils sont ainsi 38% à considérer que le plus difficile serait de trouver la bonne formation et 32% à évoquer le coût de cette formation. La réticence anticipée des employeurs à accueillir une personne qui viendrait de se reconvertir suit (51%) devant le temps d’apprendre un nouveau métier (38%). Autant de freins extérieurs sur lesquels il est difficile d’agir !

Se reconvertir en franchise ?

On dit souvent que la franchise est la voie royale pour se reconvertir, et à juste titre ! Pourquoi ? Le modèle a 4 grands atouts à faire valoir :

  • Une activité clé en main : le principe même de la franchise est de faciliter le démarrage d’une activité en proposant un concept déjà bien rôdé et clé en main. Ce concept est réputé pour s’inscrire dans la logique de la réitération du succès, c’est-à-dire qu’un franchisé doit au minimum obtenir un résultat s’inscrivant dans la moyenne des autres franchisés. Chez WSI cela fait plus de 20 ans que notre business model est reconnu et est mis en place dans le monde entier.
  • Une formation optimisée : tous les nouveaux franchisés passent obligatoirement par une phase de formation initiale. Cette période de formation est plus ou moins longue selon les concepts et les réseaux. Elle repose en général sur un apprentissage théorique réalisé au siège du réseau et d’une partie pratique réalisée auprès d’un franchisé du réseau. Dans bon nombre de réseaux de franchises, la formation initiale est complétée régulièrement par des sessions de formation continue. WSI ne déroge pas à la règle de la formation et donc apporte à ses franchisés une formation initiale très complète afin de partir des bases du marketing digital pour aller vers l’aspect business du métier de consultant. Les formations sont délivrées par des experts du réseau, ou des partenaires de WSI afin de donner aux nouveaux franchisés toutes les clés pour réussir !
  • Un accompagnement à chaque étape : l’assistance du franchiseur à son franchisé est l’un des fondamentaux du modèle de la franchise. Une fois l’affaire lancée, le franchiseur reste présent et disponible aux côtés du franchisé pour répondre aux questions, il y a un libre accès de consultation aux services juridiques, informatiques, communication, etc. Dans certains réseaux, la formation continue s’ajoute à l’aide au quotidien. Une convention annuelle vient également rythmer le calendrier. Par exemple, chez WSI nous avons la “Global Convention” qui réunit tous les consultants Marketing Digital du monde entier dans le but de renforcer la cohésion entre les experts de notre réseau ainsi que leur formation.
  • Le soutien d’un réseau tout entier : on l’oublie souvent mais la force du modèle de la franchise tient à son développement en réseau. Chaque franchisé fait partie d’un tout. Des liens se créent entre chaque entité. Lorsque l’un des franchisés est en situation de faiblesse, le réseau se mobilise pour lui prêter main forte. Par exemple chez WSI, il est souvent arrivé qu’un consultant marketing digital bien établi accompagne un nouveau franchisé sur un cas client. La force du réseau est vraiment mise en avant chez WSI. Tous pour un, un pour tous…

« 85% des sondés se déclarent favorables à la reconversion professionnelle »

La reconversion en franchise en chiffres

Selon la 14e enquête annuelle de la franchise 2017 réalisée par Banque Populaire / FFF / CSA, 76% des franchisés étaient auparavant salariés avant d’ouvrir leur point de vente en franchise.

Les raisons du choix de la franchise sont notamment le fait de bénéficier de la notoriété d’une marque connue (35%), le fait de pouvoir s’appuyer sur la puissance et les moyens du réseau (25%) et le fait de bénéficier d’un accompagnement pour développer son entreprise (24%).

En moyenne, 75% des nouvelles recrues se déclarent bien préparées par la formation initiale dispensée par le franchiseur en amont de l’ouverture de leur franchise. La durée moyenne de cette formation initiale est de 32 jours. Dans 87% des cas, le personnel des franchisés a également suivi une formation. 76% des franchisés ont bénéficié d’une formation continue au cours des 12 derniers mois pour une durée moyenne de 24 jours. 70% des franchisés sont coachés et parrainés par un franchisé déjà installé. 76% des franchisés interrogés se sentent plus forts qu’un commerçant isolé.  

Chez WSI, tous nos franchisés ont changé de carrière pour nous rejoindre ! Vous aussi vous chercher de nouvelles perspectives, de nouveaux challenges ? Vous aimez le digital et les nouvelles technologies ? Alors partez à la découverte de ce que nous proposons !

TÉLÉCHARGER LA PRÉSENTATION

Présentation de la Franchise B2B WSI

Restons en contact

Vous pouvez vous désinscrire lors de chacun de nos envois

Notre page Facebook

Femme entrepreneur : vos ultimes défis

L’entrepreneuriat féminin est un phénomène en plein expansion. Savez-vous que derrière la moitié des micro-entreprises nées en 2018 se cache une femme ? Pourtant d’ultimes obstacles se dressent encore devant ces femmes prêtes à entreprendre. Comment devenir une femme...

lire plus