Les années 2000 sont marquées par l’essor de sites tels que WordPress, Linkedin, MySpace, le plus emblématique à l’époque et Facebook. Une vraie révolution est née avec ces sites de l’ère du Web 2.0 ! On partage, on interagit… On parle même de phénomène de société qui n’épargne pas une tranche d’âge. En 2013, on dénombre plus de 42 millions d’internautes, dont 75% sont des socianautes réguliers. Le succès de ces médias sociaux repose sur la richesse des contenus échangés et plus particulièrement de la vidéo. YouTube, numéro de la vidéo online en est un acteur fort. A cela s’ajoute l’explosion du mobile, les smartphones participent également à cette révolution du web 2.0 en devenant un canal d’accès simple et à portée de tous pour aller sur les médias sociaux, touchant ainsi 54%  des socionautes, selon le Syndicat National de la Communication Directe (SNCD) à la fin de l’année 2012.

Les médias sociaux, par les experts WSI

Quel média social pour quel usage ?

Il existe différents types de médias sociaux.

  • Les réseaux sociaux sont des sites sur lesquels les utilisateurs inscrits, définissent un profil (démographique, géographique, informations personnelles et/ou professionnelles, centres d’intérêt). Il permet de se regrouper avec ses amis, de publier des informations et contenus et de les partager. Il y a les réseaux personnels (Facebook, Twitter, Google +,…) et les réseaux professionnels (Viadeo, Linkedin…).

  • Les blogs ou médias de publication : ces outils de publications offrent à tous (particuliers comme entreprises) la possibilité de publier et partager du contenu de façon simple. Ils permettent de renforcer sa présence sur le web.

  • Les forums sont des espaces de discussions et d’échanges autour de sujets et/ou de communautés spéficiques (aufeminin.com par exemple). Les plateformes de partage (vidéo, photo, musique, documents) sont des sites sur lesquels on publie des photos (Instagram, Pinterest, Flickr), des vidéos (YouTube, Dailymotion), des documents (Slideshare) ou de téléchargement de vos musiques préférées (Spotiy, Deezer) dans un esprit de partage et d’échange.

  • Les plateformes collaboratives sont des espaces virtuels permettant à un groupe (fermé ouvert) de partager, gérer et modifier des informations dans le but de créer des contenus numériques (Wikipédia).

  • Les agrégateurs sont des outils de syndication de contenus, à organiser de façon thématique, ils servent à la fois en termes de veille et de partage (Scoop.it, Netvibes).

Qu’apportent les médias sociaux aux utilisateurs ?

L’ère du 2.0 a amené l’émergence de la notion de « communauté ». En effet, les internautes viennent en priorité sur les réseaux sociaux pour y retrouver les membres de leur famille, leurs amis, d’anciens amis, pour créer de nouvelles relations.

La notion de communauté d’intérêts  (ouverte ou fermée) y est importante : échange, partage de contenus, organisation d’événements ; ils restent connectés en permanence et en temps quasi réel grâce aux technologies mobiles. Aujourd’hui, les socionautes ont compris que les médias sociaux permettent d’inverser le rapport de force avec les entreprises pour en tirer des bénéfices.

Qu’apportent les médias sociaux aux marques?

Etre présent sur le web social permet de travailler sa e-réputation en étendant sa visibilité, sa crédibilité et en échangeant avec ses prospects et clients.   Organiser sa présence sur le web social demande de la méthode mais surtout un changement de culture marketing pour passer d’une communication traditionnelle « contrôlée » à une communication 2.0 « ouverte », pour devenir une marque sociale. Les bénéfices pour une marque reposent  trois dimensions du marketing digital:

  • La notoriété consiste à établir et optimiser sa présence sur le web (écouter ce qui se dit sur vous, sur votre marché, les concurrents) pour y répondre si nécessaire, prendre la parole et engager la conversation à de multiple endroits
  • La génération de leads permet de convertir les contacts avec le lecteur. Le contenu publié sur les profils sociaux de l’entreprise aura parfois pour objectif de rediriger son site web pour convertir le lecteur, l’informer, lui vendre un produit ou un service.
  • La fidélisation via le web social permet d’interagir avec ses fans, de construire une relation transparente, réciproque et durable. Le social CRM est l’art de publier du contenu adapté, des questions, animations, … Plus cette relation sera de qualité, plus la marque aura l’occasion de faire de ses fans ses avocats et ses ambassadeurs.

Nos consultants WSI vous donnent les indicateurs de performance du web social

Mesurer sa performance est un des plus qu’offre le marketing digital. Bien qu’il soit plus compliqué de définir un ROI de sa présence sur les médias sociaux, il est possible de s’appuyer sur certains indicateurs. En voici les importants :

  • L’évolution du nombre de fans : nombre de fans sur Facebook, « followers » sur Twitter, nombre d’abonnés aux blogs,…
  • Le taux d’engagement de vos fans mesure le nombre de personnes qui interagissent avec votre contenu, à comparer au nombre total de fans.
  • La part de voix permet de mesurer la densité de mentions d’une marque sur l’ensemble des conversations.
  • L’analyse des sentiments repose sur des outils techniques et évalue un contenu considéré comme positif, négatif ou neutre.
  • Enfin, il est possible, via la web analyse, de mesurer les visites et conversions provenant du web social.

Vous découvrirez dans ce chapitre les différents médias sociaux dans leur ensemble de manière détaillée pour savoir lequel choisir pour prendre la parole : Facebook l’incontournable, Twitter, l’outil de microblogage, Google + le challenger, la plateforme YouTube, Instagram, Pinterest, Foursquare, la vague du picture marketing et de la geolocalisation.

Ce chapitre a été rédigé par Benjamin Goacolou et Vincent Vantilcke, consultants WSI. Le livre Digital Minds, rédigé par les franchisés WSI français, est un aperçu de la force et de l’expertise de notre réseau. L’accès à ces connaissances est rendu possible grâce à un système interne efficace et à des outils de partage des ressources.

Pour lire le chapitre 6 du livre Digital Minds, par les franchisés WSI.

Découvrir le livre Découvrir la franchise